Compagnie d'Archers de Muret 

Organisation d'une séance d'entraînement

le .

Une séance d'entraînement est caractérisée par des incontournables universels, à réaliser par tous les archers quels que soient leur niveau et leur motivation. Ainsi, une séance d'entraînement en tir à l'arc s'organise-t-elle généralement en trois à quatre phases.

Phase 1

La phase d'échaffement,  général et spécifiquement et mentalement à la partie spécifique de l'entraînement et permet de limiter l'apparition éventuelle de blessures.

Phase 2

la partie spécifique de l'entraînement s'organise autour d'une répartition entre, d'une part, un volume (nombre de flèches tirées dans une séance) et, d'autre part, une intensité (relative notamment au niveau d'attention visuelle requis par la situation) :

  • Tir à l'élastique;
  • Tir sur paille;
  • Tir sur visuel;
  • Tir sur cible.

Cette partie spécifique de l'entraînement vise à l'amélioration des paramètres techniques, physiques et mentaux permettant l'accès à la performance.

Phase 3

la phase d'entraînement physique à pour but de permettre aux archers de maîtriser leur arc, quelque soit la situation. Elle représente environ 10% du volume horaire d'entraînement hebdomadaire et elle est organisée toutes les deux séances environ ou bien elle correspond à une séance à part entière suivant le niveau de compétence et la motiviation des archers. L'entraînement physique peut également être directement intégré dans la séance de tir.

Phase 4

 La phase d'étirements est nécessaire à la prévention des blessures et au maintien de l'amplitude articulaire au fil des années.

 

Sources : Extrait de "La démarche d'Enseignement Fédéral" Editions Amphora.